Cette rubrique a pour objet de nous rappeler ou de nous faire découvrir que nous ne sommes pas démunis en termes d’organismes vivants alliés d’une agriculture biologique. Cette galerie est appelée à s'enrichir au fil de nos observations.  Parmi les alliés d’une agriculture organique, il y en a qui vont

  • nous aider à contrôler les nuisibles des plantes : ils vivent totalement ou en partie dans le sol ou sur la partie aérienne des plantes
  • contribuer à une meilleure productivité agricole, minéraliser la matière organique, rendre par exemple le phosphore assimilable et ou s’associer aux racines des plantes pour un intérêt réciproque.

Ils peuvent être pour certains, visibles à l’œil nu, ou alors avec une simple loupe. D’autres nécessitent des outils plus puissants pour être observés. Ils appartiennent au règne animal ou au règne végétal. Cependant, qu’ils soient microscopiques ou macroscopiques leur impact est de toute façon observable sur la production agricole.

Savoir que ces alliés existent sur notre territoire, les connaitre, les reconnaître est l’objet de cette galerie photos. Certains vont surprendre, car nous avons pris l'habitude de les traquer, de les tuer par dégoût ou par peur. Certes, ils n'ont pas leur place dans nos maisons. Cependant, ils doivent garder leur place dans nos champs, car ils sont un maillon de la chaîne alimentaire. Cette chaîne alimentaire est la garante des équilibres tant au niveau du sol qu'au niveau des parties aériennes.

LES CHRYSOPES: Contrairement aux coccinelles, elles sont peu connu du public ; et pourtant leurs larves très opportunistes se nourrissent autant de pucerons , de cochenilles,  de larves de punaises etc...

ChrysopePonteIMG_2312 [1024x768]

œufs de chrysope au bout du filament

 

 

Adulte de Chrysope né dans notre élevage

Adulte de Chrysope né dans notre élevage( Chrysopa sp.)

 

 [cliquer sur la photo pour l'agrandir et voir la légende]

 

 

 

 

 

LES COCCINELLES : Certaines sont suffisamment grosses et colorées pour ne pas passer inaperçues. D'autres ne font guère plus de 2mm :  leur petite taille n'enlève rien à leur efficacité. Les œufs de coccinelles sont petits et difficiles à voir à l'œil nu.  Leur préférence alimentaire varie suivant les espèces. Plus de 14 espèces de coccinelles ont été décrites pour la Guadeloupe. Dans notre écologie et jusqu'à ce jour nous en avons identifiés 4 à 5.

IMG_2397 [1024x768]

Larve de la coccinelle Cryptolaemus montrouzieri

110 (1) [1024x768]

larve de coccinelle (espèce???)

larve de Cycloneda sanguinea dévorant des pucerons

larve de Cycloneda sanguinea dévorant des pucerons

[cliquer sur la photo pour l'agrandir et voir la légende]

individumontrouzieri [1024x768] IMG_4305 [1024x768]

Deux adultes de la coccinelle Cryptolaemus montrouzieri

Le nombre de points n'est pas un critère de l'espèce. Ces individus sont nés dans notre élevage

 

pl50-A6 coccinelle_2,5 [1024x768]

petite coccinelle adulte (2mm environ)

Cycloneda sanguinea [1024x768]

Adulte de Cycloneda sanguinea

 

 

 

 

 

 

104 [1024x768]

 

 

 

 

 

 

LES SYRPHES : Appartenant à la famille des diptères (mouches), les adultes sont des pollinisateurs importants. Leurs larves autrement appelées asticots sont efficaces contre les nuisibles les plus communs.

089 [1024x768]

pupe de syrphe : état intermédiaire entre l'asticot et l'adulte

IMG_1909pupe de sirphide [1024x768]

pupe de syrphe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1943larvesirphide [1024x768]

Larve de syrphe

 

 

 

 

 

AUTRES PREDATEURS

perillus [1024x768]

Perillus sp.

araignée [1024x768]

Les araignées sont prédatrices. mais elles ne font pas la différence entre auxiliaires, et nuisibles des cultures

Le plus souvent les différentes espèces de punaises sont phytophages . Cette espèce de punaise Perillus sp. est carnivore comme en atteste la photo.

Au fil du temps,  nous présenterons d'autres prédateurs.

 

 

 

LES HYMENOPTERES : C'est la catégorie qui regroupe, les fourmis, les abeilles, les guêpes. Si certaines fourmis sont des nuisibles d'autres sont des auxiliaires. Parmi les guêpes, nous illustreront principalement les micro-guêpes  (<2mm) qui parasitent les insectes  plus gros qu'elles : on les nommera parasitoïdes. Ils peuvent les parasiter dès le stade œuf ou plus tard au cours des autres stades de la métamorphose. Bien sûr, personne n'ignore le rôle pollinisateur des abeilles.

136 [1024x768]

hyménoptère sur fleur de "tibouchina" (Melastomatacea)

1 [1024x768]

Chenille parasitée par des micro-guêpes de la famille des Braconidae

AphidaeMomies031 [1024x768]

pucerons parasités: on dit qu'ils sont momifiés

 

 

 

 

 

 

 

parasitespuceronmomifie_0,8 [1024x768]

Trou de sorti d'un parasitoïde sur un puceron, autour duquel nous avons rassemblé quelques autres micro-hyménoptères

ponte de papillon parasté par trichogramme [1024x768]

Ponte de papillon parasité par un hyménoptère

chenille parasité par microguepe [1024x768]

Chenille morte car a été parasité par de nombreux micro-hyménoptères : noter tous les trous de sortie des micro-guêpes

 

 

 

 

 

 

 

LA FAUNE DU SOL : QUELQUES ACTEURS

cloporte4 [1024x768]

Cloporte contribue au recyclage de la matière organique

069 [1024x768]

Il existe plusieurs familles  de  de cloporte

 

 

075 [1024x768]

Larve de blatte (ravet) se rencontre dans la litière (détritivore)

forficule_0,8 [1024x768]

Forficule : insectes nocturnes rampent dans la litière

 

 

 

IMG_1351 [1024x768]

vers de terre : contribue à la minéralisation de la matière organique

 

 

 

033 [1024x768]

053 [1024x768]

myriapode vit caché dans la litière ou sous les pierres

 

 

 

 

032 [1024x768]

034 [1024x768]

035 [1024x768]

 

 

 

 

 

Les iules appelés chez nous "congolio" se nourrissent des détritus et parfois des végétaux mais sans impact significatif

[cliquer sur la photo pour l'agrandir et voir la légende]